La “main invisible” inventé par  l’économiste Adam Smith dans son livre “La Richesse des Nations” (1776). Selon lui, la main invisible est un phénomène naturel qui guide les marchés grâce au mécanisme de mise en concurrence pour la possession de ressources rares. Smith soutient que les individus essayent de maximiser leur propre bien-être et, ce faisant, participent au bien de la société tout entière. En cela, ils sont “conduits par une main invisible”.

D’autre part, selon Smith, une quelconque intervention de l’État est inutile car la „main invisible“ est le meilleur guide de l’économie. L’idée de la „main invisible“ sera reprise plus tard par les économistes de l’école néo-classique dans le modèle de la concurrence pure et parfaite.

Le but de ce concept est que le consommateur cherche à faire ce qui est le mieux pour lui, dont le prix devient plus bas. Tandis que le producteur veut atteindre un profil plus élevé.

Grâce à la concurrence entre les intérêts individuels, les prix sont compétitifs.

demande offre